Billets d'humeur

Les opinions formulées dans cette rubrique, qu'on aurait également pu nommer plus familièrement "coups de gueule" ou, détournant une formule de Flaubert, "gueuloir",  n'engagent que leurs auteurs. Mais parfois, ça fait du bien de le dire !

L'actualité en temps de confinement

L'information n'est pas une marchandise, qui serait uniquement source de revenus, même s'il est normal qu'un journaliste soit rémunéré pour son travail et qu'il cherche à gagner sa vie. A l'heure actuelle, plus que jamais, on devrait parler de l'information comme d'une mission, et on pourrait dire que les médias ont un devoir d'information. Le but premier d'un journaliste est-il simplement de voir sa signature dans le journal ? Ou de transmettre l'information officielle dispensée par une agence, au lieu d'une information qu'il serait allé dénicher lui-même ?

Dire qu’il ne se passe plus RIEN en local en ce moment, c’est complètement faux : il y a BEAUCOUP de choses qui se passent, y compris localement, et l’info est plus que jamais non seulement importante, mais de notre devoir. Si on ne la cherche pas, on ne la trouve pas, c’est tout. On peut la trouver sans sortir de chez soi, juste en donnant quelques coups de fil, même si le gouvernement a bien précisé que pour les personnes possédant la carte de presse, les déplacements seraient facilités.

Krystyna Umiastowska